Majix: Notes from a Serious Teen Witch de Douglas Rees

Par défaut
Paru en juillet 2010 chez Harlequin Teen,
Extrait


Je m’appelle Kestrel.
Kestrel Murphy.
Ne m’appelez jamais Susan.
Vous avez déjà vu une sorcière s’appeler Susan ?

L’année dernière, j’étais du côté de la magie blanche. Ces derniers temps, je penche vers la magie noire. Je dis que c’est de la faute de l’univers. Quel est l’intérêt d’être une gentille petite sorcière blanche dans l’univers où je vis ? Si je pouvais choisir mon univers, j’y serais une sorcière blanche. Mais la magie noire, c’est bien plus logique dans cet univers-ci.

Ce n’est pas que je me plains. Une sorcière ne se plaint jamais. Mais si je le faisais, j’en aurais beaucoup à dire, par exemple sur mon école, Richard Milhous Nixon High.

Que doit faire une sorcière adolescente quand elle est coincée dans le lycée le plus dépourvu de magie de l’univers ? Elle crée sa propre « majix, » prend des notes, et surtout évite les camarades de classe désagréables, les grandes personnes sans cœur et les garçons, qui pourraient s’avérer une source de distraction un peu trop difficile à supporter pour une sorcière adolescente qui se veut sérieuse.

Traduction de Lothfleur
.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s